Solstices

 

Les solstices sont deux moments de l'année pendant lesquels le soleil atteint ses positions les plus méridionale et septentrionale, aux tropique du Capricorne céleste et tropique du Cancer céleste respectivement.

Lors du solstice d'été, le jour est le plus long de l'année alors que le solstice d'hiver marque la plus longue nuit de l'année mais les dates des solstices d'hiver et d'été sont inversées pour les hémisphères Nord et Sud.

Étymologiquement, solstice signifie «le Soleil s'arrête» (latin solstitium, mot composé de sol «soleil» et stare «s'arrêter») car son élévation zénithale ne semble pas changer d'un jour à l'autre à cette période de l'année. Une autre acception est qu'aux jours des solstices, le point de l'horizon où le soleil se lève ou se couche arrête de progresser vers le nord (solstice d'été) ou vers le sud (solstice d'hiver) et repart en sens inverse.

 

Le solstice d'été est la date du jour le plus long de l'année (et par conséquent de la nuit la plus courte) dans l'hémisphère nord.

Dans le calendrier grégorien créé en 1582, le solstice d’été peut survenir le 19, 20, 21 ou 22 juin. Il est survenu un 20 juin en 1896 et tombera à nouveau à cette date en 2008. Il est survenu un 22 juin en 1975 et tombera à nouveau à cette date en 2203, 2207, 2211 et 2215 puis en 2302. Le solstice d’été tombera un 19 juin en 2488 et ce sera la première fois depuis la création du calendrier grégorien.

Le solstice d'été correspond au début de l'été et est souvent l'occasion de fêtes : les feux de la Saint Jean-Baptiste pour les chrétiens mais aussi la fête de la musique depuis quelques années.

 

Au moment du solstice, le soleil atteint sa plus forte déclinaison dans son mouvement apparent par rapport au plan de l'équateur céleste.

 

Le solstice d'hiver est le moment où la Terre est au point de son orbite où l'un de ses hémisphères est le plus incliné par rapport au Soleil.
En conséquence, le Soleil au zénith apparaît à son plus bas niveau au-dessus de l'horizon, ou, en d'autres termes, le plus loin en dessous du plan de l'écliptique.

La date du solstice d'hiver est celle du jour le plus court et de la nuit la plus longue de l'année.
Depuis la création du calendrier grégorien (1582), le solstice d'hiver tombe le 20, le 21, le 22 ou le 23 décembre. Il tombe en général le 21 ou le 22 décembre. Il est tombé un 23 décembre en 1903 et tombera de nouveau à cette date en 2303, 2307, 2311 et 2315.
Il est tombé un 20 décembre en 1664, 1668, 1672, 1676, 1680, 1684, 1688, 1692, 1696 et 1697 et tombera de nouveau à cette date en 2080, 2084, 2088, 2092, 2096, 2492 et 2496.
Le solstice d'hiver marque, dans un certain nombre de cultures, le premier jour de l'hiver et est généralement associé à un jour férié, comme par exemple les Saturnales romaines, Hanoucca dans la religion juive, Kwanzaa pour certains afro-américains ou Noël, ancienne fête païenne assimilée par la religion chrétienne.
(Source : Wikipédia
)

-


Noël vient du latin Natalis (dies). C'est (le jour) natal. Il figurait l'anniversaire de la naissance du Sol Invictus (le Soleil Invaincu)
.
Cette fête avait lieu le jour du solstice d'hiver : c'est en effet à partir de cette date que les jours se rallongent : le soleil renaît.

Noël, c'est à l'origine la fête du soleil : rendons gloire au Soleil qui nous donne chaque jour la lumière et sans lequel nous ne pouvons vivre !

 

Retour à Rêve planétaire an 16

Page d’accueil Alcheringa