Rêve planétaire du solstice d’hiver 2016

Chitry Mont Sabot, le 11/12/16

Version française


Chers onirophiles,
Dans une dizaine de jours, nous atteindrons le Solstice d’hiver

Comme chaque année, notre association Oniros organise alors un «Rêve à planétaire» auquel vous êtes  convié de participer. L’occasion unique de partager nos rêves en leur redonnant leur dimension sociale.

Tourné vers le ciel et les étoiles, le Rêve planétaire 2016 a pour thème d’incubation : «Rendez-vous sur la planète B.»

onirie3

Il aura lieu précisément cette année lors de la nuit du mardi 20 au mercredi 21 décembre 2016, ainsi que les nuits du lundi 19 au mardi 20 et du mercredi 21 au jeudi 22.

Voir les versions (en français et en anglais) des présentations du RP 2016, ainsi que le dossier consacré aux exoplanètes :

http://www.oniros.fr/reves16.html
http://www.oniros.fr/dreams16.html

Merci de faire circuler l’information

Cordialement,

Roger R.

*

English version

Dear dream lovers,

In a dozen days, we will attain Winter solstice …

As every year, our Oniros association organises then a «Planetary dream» in which you are invited to participate. The unique occasion to share our dreams by giving them back their social dimension.

Directed towards the sky and stars, the planetary Dream 2016 has for topic of incubation : «Appointment on the planet B.»

It will take place precisely this year during the night from Tuesday, 20 till Wednesday, December 21st, 2016, as well as nights from Monday, 19 till Tuesday, 20 and from Wednesday, 21 till Thursday, 22.

See versions (in French and in English) of presentations of the Planetary dream 2016, as well as a file about the exoplanets :

http://www.oniros.fr/reves16.html
http://www.oniros.fr/dreams16.html

Thanks for spreading the information.

Yours sincerely

Roger R.

Partagez cet article !

Cycle de conférences sur le sommeil et le rêve, à Paris, mars-avril 2016

Le Dr César Castagné vient de me signaler par email la tenue d’une série de conférences gratuites, à Paris (auditorium de la Cité des sciences et de l’industrie, Porte de la Villette), sur le sommeil et le rêve (sous la houlette de la fameuse Isabelle Arnulf), les mardis soir, du 8 mars au 12 avril 2016.

J’ai mis l’info à la rubrique « Nouvelles » du site Oniros.
Voir : http://www.oniros.fr/nouvelles.html

Si quelque Parisien ou Parisienne assiste à l’une ou l’autre des conférences, serait-il possible d’en faire un petit compte rendu pour l’association ?

Le webmestre

Partagez cet article !

PUBLICATION AUX ÉDITIONS ONIROS

Vous souhaitez mettre en forme et publier à moindre coût un manuscrit personnel dans le domaine de l’imaginaire, du sommeil ou du rêve.

Pour vous y aider, l’association Oniros met à votre disposition sa structure administrative et sa chaîne éditoriale pour une publication à compte d’auteur sous la forme de prestations de service, modulables selon vos besoins :

• Aide et/ou conseils pour la rédaction, la correction et la mise en page de l’ouvrage.

• Aide et/ou conseils pour l’impression en numérique et le tirage de l’ouvrage.

• Aide et/ou conseils pour la vente éventuelle par souscription de l’ouvrage

• Fourniture d’un numéro ISBN et d’un code barre

• Dépôt légal de l’ouvrage à la Bibliothèque nationale de France

• Rétrocession des droits de reproduction à la mise en vente de l’ouvrage

• Inscription de l’ouvrage aux catalogues Oniros et Dilicom.

• Vente en ligne de l’ouvrage aux particuliers, libraire er distributeurs, sur la base des conditions pratiquées par les éditions Oniros et sous la forme d’un dépôt-vente.

N’hésitez pas à nous contacter pour exposer votre projet de publication et votre demande particulière.

Le Directeur de publication

Roger Ripert

Tél. 03 86 24 86 41

Partagez cet article !

Rêve planétaire du solstice d’hiver 2015

Chitry Mont Sabot (Bourgogne), le 13/12/15

Bonjour aux onirophiles, onironautes et oniriens,

Dans une semaine aura lieu la première nuit du Rêve planétaire 2015, du samedi 20 au dimanche 21 décembre…

En leur redonnant leur dimension sociale (bien souvent négligée), le Rêve planétaire nous offre l’occasion de partager nos rêves, quels qu’ils soient.

En 1990, il y a 25 ans, en Rêvant pour la Terre, les nombreux participants au rêve planétaire ont traduit à travers leurs rêves, de manière prémonitoire, l’état d’urgence climatique que nous connaissons aujourd’hui. Voir : http://www.oniros.fr/reves90.html

Cette année, le Rêve planétaire aura lieu lors de la nuit du dimanche 21 au lundi 22 décembre 2015, ainsi que les nuits du samedi 20 au dimanche 21 et du lundi 22 au mardi 23. 

Le thème d’incubation : «Imagine (en rêve) : un autre monde…»

Voir la version française de la présentation du Rêve Planétaire 2015, ainsi que les dossiers  l’accompagnant : http://www.oniros.fr/reves15.html

Merci d’y participer et de faire circuler l’information.

Le webmestre

Roger Ripert

Partagez cet article !

On a trouvé dans notre cerveau un interrupteur pour déclencher l’état de rêve (chez les souris !)

Par Grégory Rozières

Le Huffington Post

http://quebec.huffingtonpost.ca

Et si vous pouviez choisir de rêver ou non? Même si le contrôle de notre sommeil est encore loin, la découverte de neuroscientifiques de l’université de Berkeley en Californie est un grand pas en avant. Ils ont réussi à faire rêver des souris à la demande.

Pour arriver à ce résultat, les chercheurs ont intégré un « interrupteur optogénétique » dans des cellules du bulbe rachidien, explique Medicalxpress. Ce bouton a la particularité d’être activable par un laser et de faire rêver la souris en quelques secondes.

Plus exactement de faire rentrer la souris dans le « sommeil paradoxal », pendant lequel ont lieu les rêves (et pendant lequel vos yeux bougent tous seuls et vos muscles sont comme paralysés). Dans leur étude publiée le 15 octobre, les chercheurs précisent avoir réussi à faire rentrer ou sortir les souris de cette phase de sommeil en quelques secondes, simplement en actionnant l’interrupteur.

Éveillé, l’interrupteur donne envie de manger

« On pensait jusqu’alors que la région du bulbe rachidien était uniquement impliquée dans la paralysie des muscles pendant le sommeil paradoxal. Nous avons montré que ces neurones activent tous les aspects de ce sommeil », explique Yang Dan, professeur à l’université de Berkeley.

L’interrupteur est composé d’un canal ionique (une protéine présente dans le corps qui a pour effet notamment d’activer les neurones) spécial, sensible à la lumière. Une fibre optique, insérée dans le cerveau de la souris, permet ensuite d’activer les neurones en question.

Lorsque les souris sont éveillées, celles-ci ne tombent pas de sommeil pour autant. Par contre, elles ont tendance à manger plus quand on active l’interrupteur. En effet, ces fameux neurones qui contrôlent notre sommeil paradoxal, appelés GABAergiques, sont en général plus actifs lorsque la souris mange ou fait sa toilette.

Grâce à cette découverte, les chercheurs espèrent mieux comprendre certains troubles et maladies neurologiques qui affectent parallèlement le sommeil, comme les maladies d’Alzheimer et Parkinson

Voir aussi : « Researchers find neural switch that turns dreams on and off »

http://medicalxpress.com

15/10/2015 

*

Article transmis par Carole

Partagez cet article !

Rêve planétaire du solstice d’hiver 2015

Chitry Mont Sabot (Bourgogne), le 29/11/15

Bonjour,

Chaque année, lors du solstice d’hiver (dans l’hémisphère nord), notre association Oniros organise un « Rêve à planétaire » auquel vous êtes  convié de participer. Voir à ce sujet les explications figurant dans l’encyclopédie Wikipedia et les thèmes d’incubation depuis 1990 :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Rêve_planétaire

L’occasion de partager nos rêves en leur redonnant leur dimension sociale.

Le Rêve planétaire aura lieu cette année lors de la nuit du dimanche 21 au lundi 22 décembre 2015, ainsi que les nuits du samedi 20 au dimanche 21 et du lundi 22 au mardi 23. 

Le thème d’incubation : «Imagine (en rêve) : un autre monde…»

Voir la version française de la présentation du Rêve Planétaire 2015, ainsi que les dossiers  l’accompagnant :

http://www.oniros.fr/reves15.html

Merci de faire circuler l’information.

Amitiés oniriques et vigiles

Le webmestre

Roger Ripert

Partagez cet article !

Fantaisie haschischine par Caterina ANNOVAZZI

CMS, le31/5/15, 11H+
Bonjour,
Un nouvel ouvrage (un roman, cette fois) à paraître aux éditions Oniros, fin juin 2015 :

Fantaisie haschischine par Caterina ANNOVAZZI *

fetch-UID-

Voir la présentation du livre à la rubrique « éditions Oniros » : http://www.oniros.fr/ON.html

Caterina Annovazzi a participé aux illustrations des rêves de Léon d’Hervey de Saint-Denys, en 1995, publiées dans l’ouvrage consacré au maître-rêveur :

D’Hervey de Saint-Denys
Biographie, correspondance familiale – L’œuvre de l’onirologue et du sinologue

Pour commander Fantaisie haschischine à prix réduit, envoyer le bon de souscription ci-joint à l’auteur.

Amitiés oniriques & vigiles

Roger R.

* Caterina Annovazzi
www.caterina-annovazzi.odexpo.com

00 33 6 17 17 71 08
BULLETIN DE SOUSCRIPTION

Partagez cet article !

Traiter l’insomnie sans médicaments

THÉRASOMNIA

Traiter l’insomnie sans médicaments grâce à la thérapie comportementale et cognitive.

Annonce publiée par Roger Ripert, le 29/5/2015

Voir la rubrique « Sommeil » du site Oniros.

Michel Billiard, spécialiste du sommeil et Gérard Apfeldorfer, psychothérapeute, ont mis au point le premier programme de thérapie en ligne qui propose de traiter l’insomnie sans médicaments grâce à la thérapie comportementale et cognitive (TCC). Voir ci-dessous.

En avant-première, afin de tester ce programme, ThéraSomnia propose offre un abonnement gratuit  de 3 mois aux 3 premières personnes qui se manifestent (valeur : 117 €)

Offre valable pour un démarrage du programme d’ici le 31/07/2015.

Les personnes intéressées peuvent s’adresser à contact@therasomnia.com, en communiquant leur adresse mail, leur nom, prénom, leur âge et leur numéro de téléphone et en mentionnant qu’elles viennent de la part de l’association Oniros. 

La méthode ThéraSomnia 

La méthode ThéraSomnia est la méthode en ligne pour retrouver le sommeil naturellement. En quelques étapes simples, notre programme vous aide à en finir avec l’insomnie et à retrouver un sommeil de qualité.

ThéraSomnia, un programme reposant sur les thérapies comportementales et cognitives.

Le suivi par des psychologues formées aux TCC de l’insomnie permet de comprendre le comportement et les troubles du sommeil de chaque personne.

En 3 mois et 7 étapes simples ThéraSomnia vous aide à réapprendre progressivement à bien dormir et à retrouver un sommeil de qualité.

Cette méthode a fait ses preuves en milieu médical et s’est avérée plus efficace à long terme que les traitement avec des somnifères.

Les participants à une étude britannique menée en mars 2012 ont en effet réduit leur temps d’endormissement de 56% et le nombre de leurs éveils nocturnes de 63%. »

Aujourd’hui, environ 20% des Français souffrent de mal dormir. Le programme ThéraSomnia a été élaboré par des spécialistes du sommeil et des thérapies cognitivo-comportementales pour traiter l’insomnie en ligne, naturellement, en 3 mois. Les thérapies comportementales et cognitives de l’insomnie ont été évaluées scientifiquement et ont fait leurs preuves depuis les années 1990 en milieu médical pour traiter l’insomnie chronique primaire. Ces thérapies agissent à plusieurs niveaux : elles conduisent l’insomniaque à renouer avec une bonne hygiène du sommeil, à apprendre à se relaxer et se mettre dans le bon état d’esprit pour dormir, à réduire le temps qu’il passe au lit sans dormir ; les techniques de restructuration cognitive permettent de corriger les croyances sur le sommeil, les attentes pathogènes, tout en améliorant l’adhésion de la personne.L’efficacité des thérapies comportementales et cognitives sur l’insomnie

De nombreuses études internationales ont pu montrer l’efficacité de cette approche. Le sommeil devient plus satisfaisant, la fatigue durant la journée diminue, la personne diminue la consommation de somnifères. Au bout de 2 mois de programme de Thérapie Comportementale et Cognitive de l’Insomnie, 70 à 80 %  des personnes souffrant d’insomnie primaire ont amélioré la qualité et l’efficacité de leur sommeil, la plupart des personnes s’endorment désormais en moins de 30 mn et restent éveillées moins de 30 mn pendant la nuit.  Un tiers des patients retrouvent un sommeil de dormeur normal en fin de thérapie .

Toutefois, la plus grande difficulté en France reste de trouver des spécialistes du sommeil qualifiés et disponibles. La Thérapie Comportementales et Cognitive nécessite en effet 6 à 8 séances de travail avec un psychologue ou médecin formé. C’est pourquoi les mettre à disposition du plus grand nombre sur internet peut rendre d’énormes services à la population.

Différents programmes de thérapie online de l’insomnie chronique primaire fondés sur les mêmes principes existent déjà dans les pays anglo-saxons et ont pu être évalués scientifiquement. Par exemple, l’étude de Colin A. Espie, en 2012, montre que ce type de thérapie, complétée par le soutien d’une communauté internet sous forme de forum, est aussi efficace qu’une prise en charge directe.

Le programme ThéraSomnia est le premier programme en ligne de thérapie comportementale et cognitive de l’insomnie en France.

Un programme élaboré par des spécialistes du sommeil

Notre expert du sommeil, Michel Billiard, a publié de nombreux ouvrages sur le sommeil. Il a notamment écrit «Les Troubles du sommeil», paru aux éditions Elsevier Masson, mais également d’autres ouvrages comme «Le Guide du sommeil» aux éditions Odile Jacob, ou « De l’art de bien dormir » aux éditions Cavalier Bleu. Ses ouvrages s’adressent aussi bien au grand public, qu’aux spécialistes du sommeil. Reconnu au niveau mondial, il est le créateur de l’un des premiers centres spécialisés du sommeil et de l’éveil en France. Il a signé plus de 150 articles sur le sommeil dans des revues scientifiques internationales. Ancien président de la Société Européenne de Recherche sur le Sommeil, Michel Billiard a élaboré ce programme en y apportant son savoir-faire et son expertise.

Gérard Apfeldorfer, psychiatre instructeur en TCC et Directeur scientifique de la société, a participé à l’élaboration du programme en tant que spécialiste des TCC.

Un programme simple en 7 étapes

Le programme s’articule en 7 étapes progressives pour vous aider à retrouver un sommeil de qualité :

  • Je comprends le sommeil ;
  • J’adopte de nouvelles habitudes ;
  • Je reconditionne positivement mon sommeil ;
  • J’apprends à me relaxer ;
  • Je crée un état mental propice à la venue du sommeil ;
  • Je retrouve un sommeil de qualité ;
  • Je revois et j’intègre toutes les stratégies du programme.

Chaque étape est clôturée par un agenda du sommeil complet pour déterminer vos progrès, ainsi que l’évolution de votre efficacité du sommeil. Étape après étape, vous améliorez votre hygiène du sommeil, vous apprenez à vous détendre, vous restructurez vos nuits, vous modifiez vos discours intérieurs concernant le sommeil. Vous avancez dans le programme à votre rythme, et en plus de votre parcours sommeil en 7 étapes, vous avez accès à des outils, des défis, ainsi qu’à une communauté très active sur nos forums et nos blogs.

Un suivi personnalisé par mail et par téléphone avec nos psychologues

Une question ? Nos psychologues sont à votre écoute. Joignables par mail et par téléphone, ils sont tous psychologues cliniciens et ont été formés par notre expert, Michel Billiard. Leur rôle ? Vous accompagner et vous soutenir tout au long de votre parcours sommeil. Ils vous apportent du soutien mais vous aident également à adapter le programme à vos besoins et vos attentes, pour atteindre vos objectifs.

Nos utilisateurs parlent du programme 

«Assez rapidement, les 4 éveils nocturnes se sont réduits à 1 ou 2 et la faculté de me rendormir rapidement avec la relaxation ou le body scan est devenue un réflexe. Mon sommeil est plus dense et plus réparateur et je peux enfin revivre normalement, sans cette compagne fatigue qui me  » pourrissait  » la vie.»

Stella, Forum ThéraSomnia, le 12/02/15

«Ce que j’apprécie le plus, c’est de m’endormir très vite, ce qui n’était jamais le cas avant. Et quasiment plus de réveils durant la nuit.»

Anjali, Forum ThéraSomnia, le 20/02/15

« C’est un site très bien fait, aussi bien du fait des explications sur le sommeil que sur  le parcours en plusieurs étapes progressives. »

Charlotte, Forum ThéraSomnia, le 02/03/15

Informations pratiques :

4 formules vous sont proposées pour suivre le programme ThéraSomnia, à partir de 25 euros par mois pour un abonnement de 3 mois au programme en ligne, et de 39 euros par mois pour un abonnement de 3 mois avec suivi téléphonique avec une psychologue.

Bibliographie succinte

Tassi P. et al. Thérapie comportementale et cognitive de l’insomnie. J. ther. Comp. Cogn. 2010, 20, 125-130

Edinger JD, Wohlgemuth WK, Radtke RA, Marsh GR, Quillian RE. Cognitive behavioral therapy for treatment of chronic primary insomnia: a randomized controlled trial. JAMA. 2001 Apr 11;285(14):1856-64.

Morin CM; Vallières A; Guay B; Ivers H; Savard J; Mérette C; Bastien C; Baillargeon L. Cognitive behavioral therapy, singly and combined with medication, for persistent insomnia: a randomized controlled trial. JAMA.  2009; 301(19):2005-15

Ritterband L.M. et al. Efficacy of an Internet-Based Behavioral Intervention for Adults With Insomnia. Arch Gen Psychiatry. 2009;66(7):692-698.

Espie C.A., et al. A Randomized, Placebo-Controlled Trial of Online Cognitive Behavioral Therapy for Chronic Insomnia Disorder Delivered via an Automated Media-Rich Web Application. Sleep. 2012 Jun 1; 35(6): 769–781.

Partagez cet article !

Lucid Dreaming : a Hybrid of REM and Waking Cognition

DREAM STUDIES PORTAL

http://dreamstudies.org/
http://www.nature.com/neuro/journal/vaop/ncurrent/full/nn.3719.html

BY RYAN HURD

A study accepted in the journal Sleep last month (but not yet published) claims that lucid dreaming should be not be considered a REM dreaming phenomenon but rather a unique state of consciousness (Voss, et al., 2009). Poetically, the assertion that lucid dreaming has elements of waking consciousness and dreaming has been made for years.   But this study, conducted at the Neurological Laboratory in Frankfurt, Germany, backs the assertion with physiological data taken with an EEG.

Lucid dreams have an increased frequency in the 40Hz (GAMMA) range

Despite the small sample size, Voss and company’s findings are intriguing.  Specifically, lucid dreams are shown to differ from ordinary (REM) dreams by an increased brain frequency in the 40Hz (or GAMMA) range in the frontal and frontolateral areas of the brain. These areas are considered by many scientists to be the seat of linguistic thought, as well as other higher mental functions associated with self-awareness.

This “hybrid state” of waking and dreaming fits in well with study co-author Allan Hobson’s AIM model for sleep cognition. The AIM model essentially maps and predicts possible kinds of consciousness in sleep based on three different spectra:

  • whether the imagery created is external or internally sourced,
  • the activation levels of the brain, and
  • the modulation of the state by brain chemicals.

Lucid dreaming, the authors say, can therefore be mapped separately from ordinary dreams due, in this case, to the unique activation on the GAMMA level. The authors say the next step is to test lucid dreaming in the lab with brain imagery devices, such as a fMRI.

The Quest for Uniting the Mind and the Brain

Lucid dreaming research is really an off-shoot of this scientific tradition, especially as it looks for physical markers that coincide with subjective qualities such as self-awareness or free will.  (For an introduction to lucid dreaming, here’s my beginner’s guide.)Finding the unique physiological markers of consciousness has long been the holy grail of science.  We’ve had a few interesting theories along the way. For instance, Rene Descartes put his money on the pineal gland, while today other scientists say consciousness is aproduct of microtubules in the brain’s neurons.

In the 1980s, many psychologists predicted that ALPHA level frequencies ((8-12 Hz) would clearly demark lucid dreams from ordinary dreams – but further studies showed that ALPHA levels remain more or less depressed through most of sleep, including even the most lucid of dreams. (Olgivie, Vieri, Small, 1991)

More recently, Holzinger, LaBerge and Levitan published a study (2006) emphasizing how the BETA-1 (13-19 Hz) frequency band is associated with lucid dreams, more so than ordinary dreams. They further isolated this small, but statistically significant, hiccup of activity to the parietal lobe, an area of the brain associated with spatial sense and navigation.

In any case, wherever consciousness may or may not “live”, the high levels of GAMMA range of activation shown in this study need more tests with larger pools of subjects before we can say with any certainty that lucidity has a reproducible physical signature.

Brain Entrainment, Intentionality and Lucid Dreaming

Interestingly, the 40 Hz bandwidth of brain activity has a popular following in brain entrainment, a form of neuro-hynotherapy whose adherents say induces brain synchronization by listening to music with frequencies that the brain matches in response.   Anecdotally, many lucid dreamers claim to have learned lucid dreaming with the help of these brain entrainment tools, such as binaural beats and light stimuli inside of sleep masks.

Brain entrainment can increase concentration, memory, and induce relaxation: all states of mind that can indirectly lead to lucid dreams.

Now just because GAMMA may be correlated with consciousness does not necessarily mean that listening to GAMMA-inducing binaural beats will automatically increase your lucid dreams.  Actually, there’s no peer-reviewed study on lucid dreaming and brain entrainment.  However, there’splenty of evidence that brain entrainment can increase concentration, memory, and induce relaxation: all states of mind that canindirectly lead to lucid dreams.

Most lucid dreaming brain entrainment tools available today focus on the DELTA and THETA waves, essentially paving the way for a relaxing yet alert descent into sleep onset and REM sleep.  Timing is important, too; I’ll discuss more about lucid dreaming incubation techniques using binaural beats soon.

There are some correlations for the GAMMA band and consciousness, so we may see some new products on the market soon.  The literature is tempting, as the 40hz band has been shown to be associated with high levels of meditation (Lutz, et al 2004)  as well as the ability to be hypnotized (De Pascalis, 1993). Reduced GAMMA synchronization, on the other hand, has recently been associated with autism (Rojas, 2008).

Keep in mind — I know I sound like a broken record about this point — no lucid dreaming pill, meditation CD, or expensive biofeedback software will make you lucid.  Lucidity comes by grace of intentionality, which in turn brings a cognitive habit of self-awareness.  Or vice versa, by grace of spontaneous awareness, calling for a habit of intentionality.

However, binaural beats for lucid dreaming can help with laying the cognitive foundation for a strong intention and for becoming more comfortable with self-awareness in other states of consciousness, which is by far the biggest hurdle in learning how to lucid dream.  The most successful binaural beats for lucid dreaming take this approach.   Entrainment (which can happen through the habit of many kinds of rituals and exercises) concretizes our intentions, — the idea is made external — while boosting the brain states that lucidity thrives within.

But still, we have to do the hard work of waking up ourselves.

Lucid Dreaming: A Separate State of Consciousness ?

Beyond the possible application of future GAMMA brainwave entrainment, this study really makes a bold claim that lucid dreaming is not a dream, but a separate state of consciousness.

To be honest, I’m not sure how I feel about this designation.

Lucidity is not an On-Off switch, but a spectrum.

From a phenomenological perspective, self-awareness in dreams comes and goes.  Lucidity is not an On-Off switch, but a spectrum. In fact, there’s several kinds of spectra, from volition (dream control) to self-awareness (“I’m dreaming”) to emotional meta-cognition markers (“I am angry: I wonder why.”)  Voss’s and Hobson’s definition of lucid dreaming is too general to get a sense for what particular aspect of self-awareness is amplified during lucid dreams.

However, some lucid dreams really do feel like an unique state of consciousness with the best aspects of dreaming and waking cognition.  For this reason, anthropologist and neurophilosopher Micheal Winkelman (2000) has called lucid dreaming a “shamanic state of consciousness,” because it “integrates the potentials of dreaming and waking consciousness” (p. 135).  And consciousness scholar Harry Hunt (1988) has said that lucid dreaming is really a peak experience the way Abraham Maslow used the word, as a state defined by clarity, exhilaration, and openness.  So there is some support from the transpersonal psychologists (who study altered states for a living) on this idea of lucid dreaming as a distinct state in its own right.

In sum, because cultural styles of what “lucidity” means affect which brain areas activate during a so-called lucid dream,  the GAMMA signature should be taken with a grain of salt.   That said, if the 40 Hz signature can be repeated clinically, then lucid dreaming could help neuroscientists find other markers of conscious thought in sleep, leading towards a renaissance of directed and unconstrained brain mapping.  This, over time, has the potential to revise our understanding about the interaction between mind and matter.

Cited:

De Pascalis, V. (1993). EEG spectral analysis during hypnotic induction, hypnotic dream and age reduction. International journal of psychophysiology, 15(2), pp.153-166.

Holzinger, B. Laberge, S., Levitan, L., (2006) Psychophsiological correlates of lucid dreaming. Dreaming. 16(2), pp. 88-95.

Hunt, H. (1989). The multiplicity of dreams: memory, imagination and consciousness. Yale University Press.

Hurd, R. (2009) Lucid dreaming science: new evidence of GAMMA band activation. Lucid Dream Exchange, Fall 2009.

Lutz, A., Greishar, L., Rawlings, N., Ricar, M., Davidson, R.J. (2004). Long-term meditators self-induce high-amplitude gamma synchrony during mental practice.  Proceedings National Academy Science, USA 101(46), pp. 16369-16373.

Ogilvie, R., Vierna, K., Small, R. (1991). EEG activity during lucid dreaming. Lucidity 10 (1&2), pp. 224-226.

Rojas DC, Maharajh K, Teale P, Rogers SJ. (2008).  Reduced neural synchronization of gamma-band MEG oscillations in first-degree relatives of children with autism. BMC Psychiatry. Aug 1;8:66

Voss, U., Holzmann, R., Tuin., Hobson, J.A. (2009). Lucid dreaming: a state of consciousness with features of both waking and non-lucid dreaming. Accepted but not published yet in Sleep.http://www.journalsleep.org/Accepted.aspx

Winkelman, M. (2000). Shamanism: the neural ecology of consciousness. Westport, CT: Bergin & Garvey.

Article intéressant à propos des recherches menées par Ursula Voss
posté le 18/5/14 par Roger R.

 

Partagez cet article !

Induction of self awareness in dreams through frontal low current stimulation of gamma activity

ARTICLE PREVIEW

http://www.nature.com/neuro/journal/vaop/ncurrent/full/nn.3719.html

Auteurs

Nature Neuroscience
Received 07 January 2014 – Accepted 16 April 2014  – Published online 11 May 2014

Recent findings link fronto-temporal gamma electroencephalographic (EEG) activity to conscious awareness in dreams, but a causal relationship has not yet been established. We found that current stimulation in the lower gamma band during REM sleep influences ongoing brain activity and induces self-reflective awareness in dreams. Other stimulation frequencies were not effective, suggesting that higher order consciousness is indeed related to synchronous oscillations around 25 and 40 Hz.

Purchase article full text and PDF: € 30 !

Voici le résumé de l’article source, publié dans Nature neuroscience, le 11/5/14.
Pour l’article complet, il faudrait débourser 30 € !

Communiqué par Roger R. le 18/5/14

Partagez cet article !